L’idée du projet est de placer sur le campus de l’EPFL (et éventuellement après à l’UNIL) des plantes comestibles. Tout le monde sur le campus peut participer à l’entretien et se servir des récoltes. L’objectif est de donner plus de vie et une meilleure image au campus en  impliquant les étudiants ainsi que les collaborateurs. Aussi surtout de pouvoir récolter des plantes aromatiques, des fruits et des légumes qui sont locaux, biologiques et bon pour la santé. D’un point de vue pratique les plantes sont placées dans des bacs amovibles à des endroits stratégiques du campus. Des instructions pour l’entretien sont inscrites sur les bacs et visibles par tous.

La phase pilote a commencé durant le printemps 2016 et comportait uniquement 3 bacs. Ils se situent toujours entre le bâtiment INJ et la route Colladon, en face de l’ancien point vélo. Cet emplacement a été choisi car il permet à la plupart des personnes travaillant sur le campus de pouvoir accéder directement aux bacs, tout en étant placés sur des espaces non construits pour éviter tout problème de propreté. Après de nombreuses discussions avec l’EPFL, en Mars 2018, le projet s’étend sur la place nord, en face du bâtiment SG.

Le principe est que le suivit du projet est assuré par tous les collaborateurs et les étudiants de l’EPFL. Bien que ce soit un projet participatif, les membres unipoly qui participent au projet s’assurent néanmoins du bon entretien des bacs. Les variétés de plantes qui sont présentes dans les bacs sont choisies pour leur particularité à ne nécessiter que peu d’entretien. Des instructions complémentaire sont placée à proximité des bacs. C’est donc un système participatif d’auto-entretien.

Les bacs sont construits en mélèze d’une espèce indigène, non traité. Ils ont l’avantage d’avoir peu d’impact environnemental et d’avoir une bonne résistance aux intempéries. Leur conception méticuleuse leur permet d’être facilement déplaçables avec un transpalette.  L’intégration de mobilier tout comme leur place centrale sur le campus permet de promouvoir la durabilité à une public large et varié. L’esthétique soignée du projet permet également de promouvoir l’image d’un campus propre et vert et d’inciter les personnes du campus à participer au projet et/ou lancer leur propre initiative (par exemple sur le campus : Jardin d’Unipoly, La PEL, PotaGR, Légumes perchés)

En plus des apports en eau des précipitations, l’apport en eau sera assuré par tous les participants au projet. Tout le monde peut  se servir dans les réservoir à l’aide des arrosoirs à disposition et arroser les bacs secs. Un système simple d’amphore en terre cuite permet de diffuser l’eau sur plusieurs jours. Il suffit de les remplir quand elles sont vides.

Retrouve-nous sur notre page Facebook

Responsable: Gabriel Silva – gabriel.silva [at] epfl.ch

Fermer le menu