Campus Farmer

L’idée du projet est de placer sur le campus de l’EPFL (et éventuellement après à l’UNIL) des plantes comestibles. Tout le monde sur le campus pourra participer à l’entretien et pourra se servir. L’objectif est de donner plus de vie et une meilleure image au campus et d'y impliquer les étudiants ainsi que les collaborateurs. Aussi surtout de pouvoir récolter des plantes aromatiques, des fruits et des légumes qui seront locaux, biologiques et bon pour la santé. D'un point de vue pratique les plantes seront placées dans des bacs amovibles à des endroits stratégiques. Des instructions pour l'entretien seront inscrites sur les bacs et visibles par tous.

La phase pilote a comencé durant le printemps 2016 et comporte uniquement 2 bacs. Ils se situent entre le bâtiment INJ et la route Colladon, en face de l’actuel point vélo. Cet emplacement a été choisi car ils permettent à la plupart des personnes travaillant sur le campus de pouvoir accéder directement aux bacs, sans faire de détours, s’ils veulent s’occuper de l’entretien. De plus ils ne dérangent pas la circulation piétonne. Les bacs dans la phase pilote sont tous placés sur des espaces non construits, afin qu’il n’y ait aucun problème de propreté des lieux.

Le principe du projet est que le suivit du projet soit assuré par tous les collaborateurs et les étudiants de l’EPFL. Bien que ce soit un projet participatif, les membres qui participent dans le projet s’assureront néanmoins du bon entretien des bacs. Les variétés de plantes qui seront présentes dans les bacs seront choisies pour leur capacité de nécessiter peu d’entretien. Des instructions d’entretien dans des feuilles plastifiées seront placées sur les bacs, visibles à tous ceux qui participeront à l’entretien et à la collecte. C’est donc un système d’auto-entretien qui sera mis en place, mais qui restera sous l’étroite surveillance des membres du projet.

Les bacs sont construits à partir de palettes réutilisées, donnant l’avantage d’avoir moins d’impact environnemental en réutilisant des palettes, de promouvoir l’image de durabilité de part ce fait, et d’être facilement déplaçable avec un transpalette, s’il y a besoin de les déplacer.
Un point important à propos de ce projet sera de rendre les bacs esthétiques. Ceci afin de promouvoir l’image d’un campus propre et vert et d’inciter les personnes du campus à participer au projet. Des groupes sur les réseaux sociaux seront créés afin d’assurer la communication et l’entretien.

En plus des apports en eau des précipitations, l’apport en eau sera assuré par tous les participants au projet. Tout le monde pourra lire et instructions sur les bacs et savoir si les plantes ont besoin d’eau ou non. Outre ces deux apports, les membres d’Unipoly participant au projet feront des tournées régulières pour s’assurer du bon état des plantes, et donc du taux d’humidité du sol.

Responsable: Loic Bernet - loic.bernet@epfl.ch

février 6, 2017