Apiculture

Projet apiculture

Le but du projet apiculture est de sensibiliser les étudiants et le personnel du campus à la problématique du syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles et de se familiariser avec l’apiculture ! Pour ce faire, le projet a son propre rucher composé de 5 ruches environ et produit du miel chaque année. De plus, il propose de façon périodique des cours théoriques d’apiculture et organise des événements de sensibilisation sur le campus (conférences, projection de films, etc.).

 

En 2012, le projet apiculture a eu pour ambition de se mettre à la pratique de l'apiculture afin d'apprendre les méthodes et mieux connaître le fonctionnement des abeilles. Il s'avère que des ruches implantées ces dernières années en ville se portent bien, alors pourquoi pas ici?! Ainsi nous souhaitons accompagner la vie des colonies dans une méthode respectueuse de l'environnement.

Grâce à différents soutiens, nous avons pu installer quelques abeilles sur le campus et élevons celles-ci tel un vrai cheptel.

Notre première saison de pratique s'est bien déroulée, après avoir divisé une colonie pour en avoir 2, nous avons reçu un nuclei et avons donc 3 colonies en bonne forme prête à passer l'hiver au chaud. La récolte a été maigre en 2012 (4 kg), en raison de nos jeunes colonies et d'une mauvaise année apicole. Nos trois colonies ayant passé l'hiver, nous espérons pouvoir les développer, créer de nouvelles colonies permettant à de jeunes apiculteurs de débuter cette pratique et de pouvoir faire plus de miel.

En 2013, nous avons profité de l'opportunité en terme de sensibilisation que représente le film MORE THAN HONEY de Markus Imhoof. Après avoir participé comme intervenants dans des projections-débat à Bulle, Delémont, Payerne et Yverdon, nous avons organisé notre propre projection-débat à l'Université de Lausanne, qui a été un franc succès. Au printemps, un cours d'introduction à l'apiculture est proposé au public, cours donné par Daniel Favre, conseiller apicole.

En 2016, les activités principales du groupe ont été la tenue du rucher, la création d’un nucléi, la récupération d’essaims (6 au total) et l’extraction de miel. De plus, dans un souci d’amélioration et de pérennisation du projet, deux nouvelles ruches ont été achetées et une autre a été rénovée. Il a aussi été décidé d’acheter un cérificateur solaire afin de réutiliser la cire produite par nos abeilles et ainsi en garantir l’origine. Dans le cadre d’un cours de la Société Romande d’Apiculture (SAR), Daniel Favre, conseiller apicole, a utilisé une de nos ruches pour donner la partie pratique du cours. Il y a donc eu une activité particulièrement importante sur notre rucher puisqu’une dizaine de débutants (majoritairement externe au projet) suit ces cours. La saison apicole en cours a été assez difficile avec un printemps pluvieux et froid qui a retardé le développement des colonies. De plus, une maladie présente dans la région limite momentanément la vente des essaims que l’on a récupérés durant le printemps. Le rucher compte donc actuellement plus que les 5 colonies habituelles. Le but sur le long terme est néanmoins de revenir à ce nombre. En juin, nous avons extrait environ 12kg de miel que l’on a partagé entre les membres du projet. La deuxième récolte qui devrait avoir lieu début août devrait fournir une quantité de miel légèrement supérieure. Nous n’atteindrons néanmoins pas les records de l’année 2015 particulièrement propice à la production de miel (plus de 50 kg lors de la deuxième récolte).

De manière générale, le projet suscite toujours passablement d’intérêt et compte une dizaine de membres très actifs qui se voient régulièrement même pendant les périodes de vacances.

Tu es intéressé pour en savoir plus? Envoie-nous un e-mail à api@unipoly.ch !

 

Liens utiles

février 27, 2015